Actualités :    
Coût et valeur de la fibre de coton.

Ingénierie et Expertise-Conseil

Titre :
Audit-diagnostic des trois usines de la Cidt en Côte d'Ivoire.

Télécharger les cours ou rapports …» Accéder à la galerie …»
Lieu :
Bouaké - Côte d'Ivoire

Synthèse :

1. Problématique de l’audit.

La Compagnie Ivoirienne de Développement Textile (CIDT) assure depuis 1974 le soutien à la production cotonnière, l’égrenage et la commercialisation des produits dérivés. De nos jours, l’égrenage est réalisé par trois usines situées dans les localités de Bouaké, de Mankono et de Séguéla.

Dans sa vision de croissance, la CIDT a sollicité l’expertise de COTIMES AFRIQUE à l’effet d’une part de lui évaluer l’état ainsi que les performances techniques et opérationnelles de son processus d’égrenage et d’autre part d’accompagner son personnel technique dans la mise en œuvre des recommandations formulées. 

L'approche méthodologique utilisée est le DMAIC (Define, Measure, Improve, Analyze, Control) du procédé d’audit Six Sigma utilisé dans les méthodes d’amélioration continue LEAN.

2. Travaux réalisés.

Les travaux réalisés ont porté esssentiellement sur :

  • L'analyse des processus techniques en oeuvre à la CIDT dont particulièrement celui de l'égrenage ;
  • Le diagnostic technique des équipements du processus d'égrenage ;
  • Le diagnostic de la gestion de l’égrenage ;
  • L'analyse AMDEC du degré de criticité des défaillances ;
  • Les solutions d'amélioration.

2.1 Analyse des processus techniques

Les opérations d’égrenage effectuées par les trois usines situées dans les localités de Bouaké, Mankono, Séguéla avec un certain nombre de structures techniques d’appui sont assurées par trois groupes de processus à savoir les processus de « pilotage », les processus « métier » et les processus « support ». Leur cartographie se présente comme suit :


2.2 Le diagnostic technique des équipements du processus d'égrenage

Ce diagnostic a porté sur l'analyse de l'adéquation des équipements installés avec la capacité actuelle et future de production et de l'état techniques et fonctionnels des équipements au niveau de chacune des trois usines. Il en est ressorti au niveau des trois usines plusieurs dysfonctionnements qui impactent négativement les rendements fibre et graine, la qualité de la fibre et la productivité.

2.3 Le diagnostic de la gestion de l’égrenage.

Les objectifs de suivi des rendements, de la qualité et de la productivité avec leur indicateurs KPI ont été évalués. Il en est ressorti une faible adéquation de ces objectifs et de leur management aux attentes.

2.4 L'analyse AMDEC du degré de criticité des défaillances 

Le degré de criticité des défaillances constatées a été évalué par la méthode AMDEC. On constate que les impacts de la quasi-totalité de ces défaillances sont très critiques dans une proportion allant au-delà de 80%. Ceci témoigne de mise en oeuvre urgente de solutions adéquates.

2.5 Les solutions d'amélioration.

  • Correction suivant les prescriptions formulées de toutes les défaillances énumérées au niveau des équipements, des organes et des réglages.
  • Ingénierie de modification des circuits aéraulique avec adaptation des flux d’air aux capacités nominales souhaitées au niveau des trois usines.
  • Mise en place d’une maintenance proactive : TPM, GMAO avec des outils et méthodes efficaces (procédure, architecture réseau, logiciel, formation).