Actualités :    
Coût et valeur de la fibre de coton.

Formation

Titre :
Formation des égreneurs de la NSCT à Atakpamè au Togo en novembre 2013

Télécharger les cours ou rapports …» Accéder à la galerie …»
Lieu :
Atakpamè (TOGO)

Synthèse :

Dans la cadre du renforcement des capacités de son personnel technique et dans sa vision de modernisation de son processus d'égrenage, la NSCT a sollicité COTIMES AFRIQUE pour assurer la formation des ses égreneurs sur des thématiques devant leur permettre d'améliorer pendant les campagnes à venir la plus value de l'entreprise à l'égrenage.

Cette formation a porté essentiellement sur les thèmes ci-après :

  • Les principes de l'égrenage
  • Le défibrage et le nettoyage de la fibre
  • La maintenance d'une usine d'égrenage
  • l'aéraulique en égrenage

Vue d'ensemble de la formattion

L’animation de ces différents thèmes a été assurée par deux experts internationaux de COTIMES AFRIQUE en technologie Coton avec la participation active  du Directeur Industriel de la NSCT, de tous les chefs de quart, chefs de production et chefs d'usine.

La phase pratique s'est déroulée dans l'usine avec dans un premier temps une inspection détaillée des égreneuses et des nettoyeurs fibre et dans un second temps, des prises de mesures aérauliques sur certains ventilateurs. Quelques dysfonctionnements constatés lors de cette phase ont été pour certains corrigés et pour d'autres leurs corrections nécessitent un approvisionnement en pièces de rechange.

L’engouement des participants s’est surtout manifesté sur les aspects de management de l’égrenage ainsi que les outils de maîtrise de la qualité et des coûts qui constituent aujourd’hui les aspects dont la maîtrise est importante pour l’amélioration de la valeur ajoutée à l’égrenage.

Il a été reconnu, de l’avis général des participants, la nécessité d'un recyclage permanent, de disposer d’outils modernes de gestion permettant aux  responsables à divers niveaux du processus d’égrenage d’être de véritable manager ralliant technicité et rentabilité.

La mise en place d'un système informatisé intégré de gestion qui prendrait en compte les aspects techniques, administratifs, comptables (comptabilité générale et analytique) et financiers serait l’outil indispensable à la modernisation de cet égrenage.

A l’issue de ce séminaire, l'évaluation des participants et des formateurs a permis de se rendre compte du niveau d'appropriation des connaissances.

Pour les participants, un ensemble de 20 questions sur l'ensemble des thèmes abordés a été posé. 59,26% des participants ont obtenus une note supérieure ou égale à 10 avec une moyenne générale de 10,09 sur 20; ce qui témoigne d'un niveau de connaissance globalement acceptable.

Pour les formateurs, un formulaire d'évaluation des critères ci-dessous a été distribué aux participants, chaque critère à noter sur quatre niveaux à savoir Très Bon, Bon, Moyen, Insuffisant:

  • la formation à travers:
    • les leçons théoriques reçues
    • les connaissances acquises
    • les leçons pratiques
    • l'organisation matérielle
  • les instructeurs à travers
    • la maîtrise des sujets traités
    • la capacité à se faire comprendre
  • le profit de la formation à travers
    • les nouvelles connaissances reçues
    • la possibilité de mettre en pratique ces connaissances

Au sujet de la formation : 

  • 88,89% des participants considèrent que les leçons théoriques sont très bien ou bien
  • 81,48% des participants considèrent que les connaissances acquises sont très bien ou bien
  • 85,19% des participants considèrent que les leçons pratiques sont très bien ou bien
  • 51,85% des participants considèrent que l'organisation matérielle est moyenne

Au sujet des instructeurs :

  • 85,19% des participants considèrent que les formateurs ont la maîtrise des sujets traités de façon très bien ou bien
  • 88,89% des participants considèrent que les formateurs ont une très bonne ou bonne capacité de se faire comprendre.

Au sujet du profit de la formation :

  • 92,59% des participants considèrent avoir eu une très bonne ou bonne progression des connaissances.
  • 81,48% des participants considèrent que les connaissances acquises peuvent être bien ou très bien mises en pratique