Actualités :    
Coût et valeur de la fibre de coton.

Formation

Titre :
Atelier sur la traçabilité des balles en AOC à Garoua au Cameroun

Télécharger les cours ou rapports …» Accéder à la galerie …»
Lieu :
Garoua (CAMEROUN)

Synthèse :

La globalisation de l'économie mondiale exige de toute structure de production de biens et services vendus sur le marché international, une connaissance et une maîtrise parfaite de ses produits suivant les règles et normes du marché. L'AOC exporte la quasi totalité de sa production sur la marché international et ne peut ne dérober à ses règles.

Quand bien même il existe une forme de traçabilité du coton africain qui a fait ses preuves, l'adaptation de cette traçabilité aux normes internationales améliorerait les valeurs ajoutées de tous les segments des filières cotonnières de l'Afrique de l'Ouest et du Centre à savoir production agricole; égrenage et commercialisation.

A cet effet, les 7, 8 et 9 juillet 2014, sur l’initiative de Cotîmes-Afrique avec l’appui de la Société de Développement du Coton du Cameroun (SODECOTON), s’est tenu à Garoua au Cameroun à l’hôtel Bénoué, un atelier sur le système de traçabilité des balles par code-barres et l’identification par Radiofréquence (RFID).

Ont participé à cet atelier plus de trente-six personnes venus du Sénégal, du Mali, du Bénin, du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Tchad, du Burkina Faso et de la France; un panel très relevé composé non seulement de directeurs généraux, de directeurs commerciaux, de directeurs industriels, de chefs de services et divers cadres techniques des sociétés cotonnières des pays précités mais également des autorités Politico-Administratives de la région du Nord-Cameroun à Garoua, du Représentant du Président de l’association Cotonnières Africaine (A.C.A) et ceux de l’IFDC et de l’USAID.

Vue globale des participants ( Voir le reste des vues dans la galerie)

 1. La cérémonie d'ouverture

Placé sous le haut patronage du gouverneur de la région du Nord-Cameroun à Garoua, l’atelier a démarré par une cérémonie d’ouverture présidée par le Représentant du gouverneur de ladite région

Au cours de cette cérémonie cinq allocutions ont été prononcées :

  • Le mot de bienvenue du Délégué du gouvernement ;
  • Le discours introductif et de remerciements du Directeur Général de COTIMES-AFRIQUE ;
  • Le mot de bienvenue du Directeur Général de la SODECOTON ;
  • Le discours du Rapporteur Général de l’A.C.A, représentant le Président de l’A.C.A ;
  • Le discours d’ouverture du Secrétaire Général, représentant le Gouverneur de la région Nord qui, après avoir souhaité la bienvenue à tous les participants, a rappelé les attentes de cet atelier et les nombreux défis à relever surtout ceux inhérents à ce nouveau concept qui est celui de l’utilisation des “codes-barres“ par les société cotonnières.

Après la cérémonie d’ouverture, les travaux se sont poursuivis par la mise en place d’un présidium et la présentation des communications diverses et variées.

 2. Les communications

Au total, huit (08) communications ont été faites à travers quatre sessions et des projections suivies de débats.

  • 1ère Session : Généralité sur les traçabilités avec comme modérateur le DG de la NSCT, DR Kokou DIAGNY
    • Traçabilité et prévention de la communication : atouts et perspectives pour le label coton africain : présenté par Monsieur Blaise FADOEGNON ;
    • Traçabilité du coton graine du champ aux usines, cas spécifique de la Côte d’Ivoire : présenté par monsieur TUO Ténan
  • 2ème Session : classement instrumental et traçabilité, modérateur le DG de CIDT, DR Mamadou Coulibaly
    • Importance du classement instrumental dans la traçabilité et la valorisation de la fibre africaine par Dr Modeste ABOE ;
    • Les sociétés cotonnières face aux exigences du classement instrumental : laboratoire, matériel, organisation par Uster TECHNOLOGIE représenté par Marcellin AKPOUE) ;
    • Etat des lieux du classement instrumental en Afrique par Joël KY (SOFITEX).
  • 3ème Session : Le concept de traçabilité, modérateur le DG de SODECOTON, Monsieur Abdou NAMBA
    • Mise en œuvre de la traçabilité des balles par code-barres et RFID par les sociétés cotonnières africaines, présenté par le Dg de COTIMES-AFRIQUE, Monsieur Marcellin AKPOUE
  • 4ème Session : Présentation de l’IFDC et de la SODECOTON, modérateur le DG de MCI, Monsieur Laleye Gilles EDGAR F.
    • Perspectives d’appui de la filière par l’IFDC, présenté par Docteur YOUL Sansan, Coordonnateur Programme/Représentant IFDC ;
    • Présentation de la SODECOTON par Monsieur Henri CLAVIER DGA.

A la suite des communications, une visite de terrain à l’usine de Garoua 3 a été organisée pour permettre aux participants de se familiariser avec le système de traçabilité par code-barres de COTIMES AFRIQUE en cours d’expérimentation par la SODECOTON.

 3. Visite guidée de l’usine de Garoua 3 :

La visite de l’usine de Garoua 3 a permis de voir le système de traçabilité par code-barres en fonctionnement à temps réel  pour la gestion et suivi de la production jusqu’à l’évacuation des balles.

 4. Résolution et recommandation

  • Résolution

Les participants à l’atelier ont pu se rendre compte de l’importance et de l’utilité du système code-barres ainsi que le système intégré de gestion de l’information présenté par COTIMES AFRIQUE dans la maitrise , la sécurisation et la fiabilisation de l’information de production  de la fibre de coton de l’AOC. Ils félicitent la société COTIMES AFIQUE pour son expertise reconnue en la matière.

Les participants recommandent l’adoption des code-barres et des outils de gestions adaptés au niveau des sociétés cotonnières de l’Afrique de l’ouest et du Centre suivant une approche et une méthodologie à définir avec la société COTILMES-AFRIQUE en adéquation avec les outils et procédures existant au niveau de chacune des sociétés.

  • Recommandation à l’endroit de COTIMES AFRIQUE

Les participants invitent la société COTIMES AFRIQUE à se rendre au niveau de chaque société cotonnière pour analyser avec les responsables intervenant dans le cycle de vie  de la balle de fibre, les modalités pratiques d’une mise en place du système de traçabilité par code-barres et de soumettre à l’issue de ces visites à chaque société cotonnière, un projet détaillé assorti de différents coûts qui fera l’objet d’une étude au niveau des instances dirigeantes.

5. Cérémonie de clôture

La cérémonie de clôture a été placée sous la présidence du représentant du gouverneur de la région du nord à Garoua. Ce dernier s’est réjoui du choix de la cité capitale Garoua et du déroulement du présent atelier dont les travaux se sont déroulés dans une grande convivialité, avec respect et humilité. Il a également noté qu’à travers la lecture du rapport général, que les participants ont travaillé avec efficacité, performance et efficience car au-delà de l’atelier, c’était aussi un carrefour du donner et du savoir. Il a enfin souhaité que ceux-ci soient, auprès de leurs structures respectives, les pionniers et les ambassadeurs du système de traçabilité par code-barres et RFID.

Après l’étape de Garoua, la mission s’est poursuivie à douala le jeudi 10 juillet 2014 au port de Douala par la visite du magasin d’entreposage des balles et la rencontre avec les responsables de GETMA. Après les échanges, les participants se sont rendu compte de l’efficacité du système de traçabilité  en cours d’expérimentation par la SODECOTON qui, pour le moment, est limitée entre l’usine et les magasins de réception au port. L’objectif final étant la gestion de la conteneurisation direct sur site par code-barres et RFID, le suivi dynamique et instantané des contrats et le tracking des balles jusqu’au client final.

En conclusion, l’atelier a pris fin par un diner offert par COTIMES –AFRIQUE et sur une note de satisfaction de tous les participants.